Néo-Eco, acteur investi dans la recherche appliquée à la valorisation des matières usagées

 

 

 

Néo-Eco participe au projet transfrontalier VALDEM qui propose des solutions intégrées de valorisation des flux 'matériaux' issus de la démolition des bâtiments

 

 

Néo-Eco, Voies Navigables de France et Ghent Dredging en partenariat avec les fonds FEDER et SEDILAB, développent des enrochements à base de sédiments fluviaux, actuellement en phase de suivis mécanique et environnemental.

 

 

 

Avec le soutien des fonds FEDER, Néo-Eco porte le projet SEDIPLAST qui vise à mettre en place de nouvelles filières durables de valorisation des sédiments.

 

 

 

 

Grâce à son process innovant, Néo-Eco est capable d'extraire des matériaux non-ferreux sur la fraction inférieure à 6mm des mâchefers. Ce projet, La Route du MIOM, a été financé par les fonds FEDER.

 

 

 

 

Néo-Ecoparticipe au développement d’un géotextile dépolluant pour le traitement de sédiments de dragage (projet DEPOLTEX)  grâce au financement de l’Union Européenne.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload