Valorisation des terres du Grand Paris Express

 

Le Grand Paris Express, ce sont 200 km de lignes automatiques, soit autant que le métro actuel, et 68 gares, qui constitueront les 4 nouvelles lignes de métro 15, 16, 17 et 18, et prolongeront la ligne 14 au nord et au sud.

 

Ces lignes de métro, essentiellement souterraines, vont donner lieu d’ici à 2030, à la réalisation d'ouvrages et au creusement de tunnels autour de la capitale. Ces travaux vont générer quelque 43 millions de tonnes de déblais. Avec 300 chantiers engagés en Île-de-France, chaque jour environ 2 000 tonnes de terres – l’équivalent d’une centaine de camions ou d’une barge fluviale – seront extraites des chantiers à l’échelle du Grand Paris.

 

C'est pourquoi la Société du Grand Paris et Néo-Eco ont lancé une étude sur la valorisation des terres du Grand Paris Express. Le but : imaginer des solutions de valorisation des remblais permettant de les utiliser en tant que ressources, dans une démarche d'économie circulaire vertueuse aussi bien d'un point de vue environnemental qu'économique.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload