Refonctionalisation de sols multicontaminés au moyen d'un biochar de miscanthus avec le projet MisChar

Les sites pollués de Mazingarbe (ancien site minier) et Metaleurop (ancienne fonderie de plomb et de zinc) sont en expérimentation depuis le printemps 2018 pour la phase pilote d'un projet expérimental, le projet Mischar qui cherche à refonctionnaliser des sols multi contaminés au moyen d'un biochar de miscanthus.

Le biochar est un charbon végétal riche en carbone obtenu par pyrolyse, décomposition thermique de matières organiques sous un apport limité en oxygène et à des températures comprises entre 350 et 700 degrés. Le procédé produit du charbon, de l'huile et du gaz, tous trois valorisables. Le Mischar est un charbon organique de Miscanthus, une plante herbacée.

 

Les 12 partenaires du projet et l'Ademe, se sont fixés plusieurs buts qui concernent l'écologie de ces deux sites :

- évaluer in situ et dans le cadre d'une démarche pluridisciplinaire des modes de gestion basés sur l'utilisation de végétaux en association avec un amendement des sols par un bioschar de miscanthus.

- montrer l'intérêt de cet amendement pour restaurer la fonctionnalité de sols multi contaminés et réduire durablement la mobilité et la biodisponibilité des ETM (Eléments Trace Métallique) et des polluants organiques.

- contribuer aux réflexions sur la question de la requalification d'espaces dégradés par les activités industrielles passées. Notamment, la contribution des sites à la préservation voire à la restauration de la biodiversité sera évaluée.

 

Le projet va également permettre de donner des éléments de réponse aux questions économiques et sociologiques qui se posent :

- Peut on développer une filière acceptable et capable de contribuer au maintien et au confortement de l’agriculture dans un territoire fortement dégradé ?
- Quelle filière au regard du contexte environnemental et économique ? La production de miscanthus s'inscrit en effet dans le cadre d'une économie circulaire en utilisant une biomasse végétale : production de chanvre industriel, broyat de miscanthus pouvant se substituer aux granulats traditionnels à hauteur de 60%

- Quels rôles sociologiques peuvent avoir ces sites dans des espaces urbains en renouvellement ?

 

Le tableau ci-dessous résume les différents objectifs du projet, qui va se poursuivre dans les 3 prochaines années.

 


 

 

 
 


 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload