Neo-Eco développe un coulis autocompactant intégrant des sédiments

Développer le transport fluvial et faire émerger de nouvelles filières économiques en impliquant tous les acteurs concernés par ces enjeux, telle est l'ambition de la stratégie globale portée par Voies Navigables de France pour la valorisation des sédiments fluviaux.

 

Dans le cadre de cette démarche est né SEDIMEL, un chantier expérimental pour lequel Neo-Eco a développé un coulis auto-plaçant autocompactant incluant des sédiments dans sa formulation. Le choix de la filière de valorisation prend en compte les besoins en matériaux de la Métropole Européenne de Lille pour les travaux d’aménagement engagés sur son territoire. 

 

Cette démarche innovante permet d'utiliser les sédiments de dragage en tant que ressource et de les valoriser. Dans l'expérimentation SEDIMEL, ils se substituent à hauteur de 20% aux granulats d'origine extractive. La filière locale développée en partenariat avec des industriels des Hauts-de-France est génératrice d'emplois non délocalisables. L'approche est duplicable sur de nombreux territoires, en France comme à l'étranger.

 

Le volume total de sédiments à extraire des canaux de la région Hauts-de-France sur un horizon de 20 ans est estimé à plus de 10 millions de m3, ce qui augure d'un bel avenir pour la démarche SEDIMEL.

 

 

Video SEDIMEL disponible ici 

 

SEDIMEL, projet porté par la MEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Développé dans le cadre de la démarche Sédimatériaux soutenue par :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisé en partenariat avec :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis en œuvre avec le soutien du fond européen de développement régional :

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload